Simon Hardy, Ph.D., ing.


Professeur agrégé

Département d’informatique et génie logiciel

Département de biochimie, microbiologie et bio-informatique

Université Laval


Chercheur, Unité des neurosciences moléculaires et cellulaires

Centre de recherche CERVO


Coordonnées:

Pavillon Adrien-Pouliot, local 3944

Université Laval

Québec (QC), CANADA, G1V 0A6

Téléphone: +1 418-656-2131 poste 3409


Centre de Recherche CERVO

2601, de la Canardière, local F-6561-10

Québec (QC), CANADA, G1J 2G3

Téléphone: +1 418-663-5747 poste 6721


Courriel: simon.hardy@ift.ulaval.ca


Parcours académique:

Stagiaire postdoctoral - Systems Biology Center New York, Mount Sinai School of Medicine, Iyengar Lab

Stagiaire postdoctoral court-terme - National Center for Biological Sciences, India, Bhalla Lab

PhD - Génie informatique, École Polytechnique de Montréal

MScA - Génie informatique, École Polytechnique de Montréal

BIng - Génie informatique, École Polytechnique de Montréal


Intérêts de recherche:

Les travaux de mon groupe de recherche portent sur la modélisation des systèmes biologiques et le développement de méthodes d’analyse pour la biologie computationnelle.


Les modèles mathématiques et computationnels développés par le laboratoire du Dr Hardy à partir de données expérimentales permettent d’analyser les dynamiques complexes inhérentes aux systèmes biologiques. Nous utilisons aussi des concepts de la théorie du contrôle pour expliquer les mécanismes de régulation cellulaire, particulièrement la signalisation cellulaire. Le savoir ainsi obtenu permet de comprendre la réponse d’un système biologique, comment le comportement normal du système peut être altéré pour devenir pathologique et quelles interventions peuvent le restaurer à un état sain. Nous développons la méthode des graphes dynamiques et utilisons les méthodes formelles issues de l’informatique comme outils d’analyse et de découverte en biologie moléculaire.


Nous collaborons avec les biologistes pour incorporer la modélisation et la simulation à même le processus expérimental en biologie pour générer de nouvelles hypothèses. Il est aussi prévu de développer une nouvelle génération de modèles théoriques de neurones qui intégrera l’électrophysiologie, la biochimie et les flux ioniques de ces cellules.


Quelques projets de maîtrise et de doctorat en neuroscience computationnelle et biologie des systèmes sont présentement disponibles avec financement (annonce). Veuillez me contacter à ce sujet ou postuler ici.http://www.fens.org/News-Activities/Jobs/job-13325/http://phdatiusmq.orgshapeimage_2_link_0shapeimage_2_link_1